La Chaire M@D​

Inaugurée en Novembre 2017, la chaire M@D est un projet mené conjointement par l’ENSIBS (École d’ingénieurs de l’Université Bretagne Sud) et IMT Atlantique, en partenariat avec le centre de rééducation de Kerpape.

La problématique adressée par la chaire M@D est  l’accompagnement des personnes dans leur habitat, en situation de handicap ou en perte d’autonomie, dans un contexte global de maintien à domicile. La chaire contribuera au développement, des activités de recherche et de formation pour :

  •  Faciliter le maintien à domicile le plus longtemps possible selon le souhait des personnes, en étudiant, développant, testant des équipements et/ou des services aidant les personnes dans les gestes de la vie quotidienne,
  •  Lutter contre l’isolement (physique, cognitif, affectif et ressenti) des personnes, grâce à l’exploitation des nouvelles technologies et services du numérique dans un contexte de santé et de bien-être.

L’activité de la chaire s’appuie sur les deux « living lab », labellisés par le forum des Livings Labs Santé Autonomie (LLSA), de IMT Atlantique et du centre de rééducation de Kerpape, mais également sur le nouvel appartement connecté de  l’ENSIBS à Lorient.

Les enjeux

S’assumer sans être une charge pour sa famille et ses proches, voici le souhait de bien des personnes qui voient leur mobilité réduite. La meilleure solution actuellement est alors souvent la présence d’autres personnes dans le domicile. Toutefois les enjeux économiques et démographiques rendent cette présence quotidienne difficile, voire impossible, à réaliser et mettent donc en péril l’autonomie des personnes en situation de handicap. C’est également le cas pour les personnes victimes d’accidents, ou les adolescents handicapés qui aspirent en grandissant à quitter le domicile parental. 

Dans ce contexte de dépendance, la solution peut passer par l’instrumentation des habitats en utilisant ce qu’on appelle habituellement la domotique, la robotique d’assistance, les dispositifs d’interface homme machine. De nouvelles technologies et services du numérique peuvent également être exploités dans un contexte de santé et bien-être, en s’orientant vers ce qu’on appelle désormais l’habitat intelligent qui doit rendre ces services dans des conditions de sécurité, de confort, d’ergonomie et d’éthique pour la personne. 

La chaire Maintien@Domicile (chaire M@D) contribuera au développement des activités de recherche et de formation dans un domaine devenu une priorité nationale : vivre longtemps et bien vieillir. Il s’agira également de développer dans des infrastructures d’expérimentation mises en place par le laboratoire Lab-STICC (CNRS, UMR 6285), des équipements (dont ceux acquis dans le cadre du Contrat Plan Etat Région VITAAL), des services s’inscrivant dans ces objectifs et de les tester dans un environnement réel.. Il s’agira donc de préparer la future génération des appartements adaptables et plus seulement adaptés, et d’y aborder tous les sujets et techniques de l’avenir de la fibre optique à la cyber sécurité en passant par les tissus intelligents.

La chaire Maintien@Domicile est un projet scientifique et de recherche conjoint à l’initiative de l’ENSIBS et de IMT Atlantique. Les deux appartements situés dans les locaux de l’école d’ingénieurs (ENSIBS) à Lorient, ainsi qu’Experiment’HAAL, le living lab de IMT Atlantique à Brest, constituent les briques structurelles de la chaire, et feront ainsi office d’un Living-Lab interconnecté en santé autonomie.

Les acteurs académiques

  • Les deux écoles d’ingénieurs, (ENSIBS et IMT Atlantique), souhaitent créer des chaires, consacrées à des thèmes pluridisciplinaires, de fort impact technique, économique ou social, dans une approche scientifique rigoureuse, avec l’aide de partenaires intéressés par les mêmes thématiques et susceptibles de participer à leur financement et aux travaux menés. Les écoles sont soutenues dans ce projet par la Fondation Université Bretagne Sud et la Fondation Mines Télécom.
  • Organisé autour de trois pôles thématiques, le Lab-STICC (CNRS, UMR 6285), dont l’Université Bretagne Sud et IMT Atlantique sont membres, mène également des actions interpôles, dont l’action HAAL (Human Ambient Assisted Living), où les participants structurent leurs recherches autour du message : «des capteurs aux services et vice-versa ». La chaire s’inscrit dans cette action stratégique pour le laboratoire, reconnue comme un objet de recherche original, transversal et fédérateur et contribuant de façon très significative, sinon majeure, à l’identité du laboratoire.
  •